2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 09:26

Salut à tous !

 

Je vous préviens, cet article sera surtout un article à lire, donc peu d'image à se mettre sous la dent pour les fans d'illustrations!

 

Petit évènement administratif ce mois-ci, puisque j’ai enfin obtenu mon visa de résidence qatari, ainsi que mon permis de conduire local. Le tout 9 mois après mon arrivée dans le pays, ce qui doit me placer tout en haut du classement des personnes qui ont le plus attendu !

 

Il faut quand même savoir qu’il y a certaines spécificités dans toutes ces démarches au Qatar. En effet, toute personne qui veut s’établir dans le pays (et c’est la même chose dans l’ensemble du Moyen-Orient) doit être sponsorisé, soit par une personne (parent ou conjoint), soit par son entreprise s’il est employé et travaille. Pour la plupart des expatriés, pas de souci particulier, toutes les démarches sont réalisées par leur employeur. Le problème dans mon cas est que ma société n’était pas encore établie au Qatar lors de mon arrivée en janvier…

La première étape était donc de créer officiellement la structure. Pour cela, il faut trouver un partenaire (sponsor) Qatari, soit une personne soit une autre société associée. Mon entreprise ayant choisi la première option, il a tout d’abord fallu trouver cette personne, qui s’avère être un Sheikh membre de la famille de l’Emir Al-Thani, puis négocier avec lui tous les termes de l’accord.

La 2° étape est de réunir tous les papiers et signatures nécessaires pour lancer les démarches auprès du Ministère du business à Doha. Là encore gros contretemps concernant le nom de mon entreprise, et 2 mois de perdus en plus !

A ensuite suivi tout un tas d’imbroglios pour de simples détails, comme l’obtention du tampon de l’entreprise : le fabricant voulait le document prouvant l’existence de mon entreprise, mais le ministère demandait notre tampon pour pouvoir fournir ledit document… Soit encore pas mal de semaines qui passent.

Finalement tout a été réglé en juin, soit juste avant les vacances d’été me concernant. Il n’a donc pas été possible de lancer les démarches pour mon visa avant août. Je n’étais pas encore au bout de la chose en revenant de mes congés.

Pour obtenir ce fameux permis de résidence, il faut satisfaire plusieurs choses :

-          Une visite médicale avec prise de sang pour dépistage du VIH, et radio des poumons pour la tuberculose.

-          Faire un test de son groupe sanguin, mais séparément de la prise de sang : allez savoir pourquoi…

-          Remplir plein de papiers avec l’attestation d’accord de la part du sponsor.

Pour nous aider dans toutes ces démarches, on utilise les services d’un PRO (public relation officer) qui est un spécialiste de tout ça et connaît plein de personnes dans ces administrations. En gros, ça permet de doubler tous les indiens, les népalais and co. lors de la visite médicale, et donc de la réaliser en 30mn au lieu de 5 ou 6h d’attente. Mais ça met quand même un peu mal à l’aise de les voir tous attendre alors que l’on double tout le monde…

Résultat, j’ai enfin obtenu mon ID Card qatarie fin septembre !


 

DSC01368_3.JPG

Petite "pause": aperçu du skyline de Doha, West Bay depuis la Corniche

Tout à gauche, le plus gros chantier de l'histoire du Qatar: 9 tours construites par Bouygues

 

Mais cette carte a engendré un autre problème : mon permis de conduire international devient alors obsolète au Qatar, et seul le permis qatari me permettrait de conduire dans le pays.

Seul souci, il faut pour l’obtenir une lettre du sponsor l’autorisant, mais celui-ci était en voyage à ce moment-là…  J’ai donc passé 1 mois sans « vrai » permis en espérant  ne pas avoir d’accident.

Une fois le Sheikh revenu au Qatar, j’ai pu (avec le PRO) réaliser les nouvelles démarches nécessaires, à savoir faire un test de vision et remplir différend papiers.

Et en tant que français nous avons de la chance, car notre permis est directement « échangeable » contre celui du Qatar, alors que beaucoup d’autres nationalités doivent repasser un examen de conduite…

Finalement j’ai récupéré mon permis fin octobre, tout en ayant pu éviter tout accident durant le mois précédent, et tant mieux car je n’aurais à priori pas été assuré, matériellement parlant !

 

Bref vous l’aurait compris, tout ce qui concerne les démarches administratives au Qatar n’est pas évident et peut prendre beaucoup de temps : ce que certains ont fait en 10 jours, j’en ai eu besoin de 270 pour le faire !

 

A très bientôt pour le récit de mon dernier voyage en Ethiopie pendant le dernier Aïd !

 

PS : il faut bien quelques photos pour faire plaisir à tout le monde, donc voici une petite illustration sans aucun rapport avec l’article !


 

IMGP0374.JPG

Petit aperçu du désert au Sud de Doha

Partager cet article

1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 12:26

Salut tout le monde !

 

Avant toute chose, un petit mot à propos du fait divers pas très marrant qui s’est déroulé cette semaine à Doha : un des principaux malls (centre commerciaux) du pays a pris feu en grande partie.

Malheureusement le commerce le plus touché a été une crèche accueillant des enfants de différentes nationalités. Le concours de circonstances défavorables a fait que 13 d’entre eux sont morts, ainsi que 6 adultes dont 2 pompiers. C’est un évènement plutôt rare au Qatar, peu habitué à ce genre de choses, et cela me paraît d’autant plus bizarre que j’étais moi-même en train de faire mes courses dans ce mall la veille au soir, soit moins de 24 heures plus tôt…

Pour la petite info, le Villaggio est (était ?) un centre commercial reproduisant une ville italienne avec un Carrefour, des boutiques de luxe ou plus classiques, un parc d’attractions indoor (dont un circuit de karting – voir plus bas), une patinoire où se déroule le championnat du Qatar de Hockey (oui oui, ça existe !) et même la possibilité de faire un tour en gondole sur un canal !

 

villagio-mall-doha-canal

Aperçu de l'intérieur du Villaggio avant l'incendie

 

Fin de la parenthèse « pas drôle » du moment, je vais profiter de cet article pour décrire la vie sportive au Qatar, et en particulier la mienne.

Il faut savoir que le sport est quelque chose de très important ici, tant pour les expatriés que pour les locaux, en atteste l’accueil du championnat du monde de Handball en 2015 mais surtout de la coupe du monde de Football 2022.

Il faut quand même reconnaître que les Qataris préfèrent le sport en tant que spectateur qu’acteur, c’est vrai que pour participer il faudrait qu’ils se séparent de leur disdash, mais ils n’ont pas l’air de trop aimer !

Les infrastructures sont souvent de très haut niveau, depuis l’immense dôme indoor à la clinique du sport la plus pointue du monde technologiquement parlant.

De mon côté, j’essaie de participer au maximum à la vie sportive en pratiquant au maximum et en profitant des différents évènements locaux.

 

L’avantage avec un pays très peu peuplé comme le Qatar, c’est qu’il n’y a pas beaucoup de spectateurs pour les grands évènements. En premier lieu, j’ai pu assister au Qatar Total Open de tennis en février (je cite bien Total pour faire plaisir à certains !). Il s’agit d’un des 10 plus grands tournois féminins de l’année donc toutes les meilleures mondiales étaient présentes. Ce qui change par rapport aux autres évènements tennistiques, c’est qu’on a l’impression d’être dans un petit tournoi national : les places sont bon marché et il est très facile d’approcher les joueuses, comme en atteste cette photo de la n°1 mondiale et vainqueur du tournoi Victoria Azarenka.

 

IMGP0166.JPG

Victoria Azarenka, vue de près


Et même en tribune, il est courant de terminer la soirée au premier rang des loges alors que notre billet ne devait pas du tout y donner accès : il faut dire qu’à 2h du matin nous n’étions que 15 dans le stade, ce qui nous a permis de discuter un peu avec le coach d’une joueuse pendant le match !

 

Autre aspect « spectateur » que j’ai vécu au Qatar, les matchs de football. Bon il est vrai que le championnat du Qatar n’est pas le plus relevé du monde, mais les locaux y accordent beaucoup d’importance et aiment bien aller voir les matchs. Il faut dire que 9 équipes de première division sur 12 sont basées à Doha, ce qui facilite le suivi des rencontres ! Pour ma première, je suis allé voir avec quelques amis le match à priori le plus « chaud » qu’est le derby (forcément…) entre Al Sadd, vainqueur de la dernière ligue des champions asiatique, et Al Rayyan. Les tribunes étaient à moitié remplies, ce qui est très rare ici.

 

IMGP0332.JPG

Al Sadd stadium et le Qataris

 

La large majorité des gens étaient des Qataris, et ceux-ci sont très drôles pendant le match, car on les voit s’exciter dès que le ballon passe la ligne médiane (tout le temps, quoi) et faire signe à un joueur de sortir dès que celui-ci rate un tir ! Mais manque de chance, le match a fini à 0-0, chose rare dans ce championnat, et d’autant plus frustrant que ces 2 équipes se sont rejouées 1 mois plus tard et on fait 6-5 !

La petite anecdote est que nous avons « retrouvé » quelques anciens du championnat de France : les connaisseurs sauront qui sont Mamadou Niang, Nadir Belhadj ou encore Kader Keita (une belle truffe celui-là…) ! L’année prochaine nous auront droit à Raul sur les terrains du pays !

Quelques semaines plus tard, nous sommes allés assister à la finale de la coupe du Qatar, cette fois-ci dans le grand stade national du Qatar qui fait 50000 places : soit une place pour 4 Qatari au total !

Ce fut l’occasion de voir l’Emir pour la première fois.

 

IMGP0452.JPG

L'Emir du Qatar  vu sur l'écran géant du stade

 

 

IMGP0448.JPG

Vue de l'intérieur du Khalifa stadium


Mais la poisse me poursuit puisque ce match s’est également terminé à 0-0…

 

Il y a beaucoup d’autres évènements récurrents à suivre au Qatar, avec par exemple un meeting de la Diamond League d’athlétisme (le même niveau qu’au stade de France en juillet), les championnats du monde de gymnastique et de tir, l’open masculin de tennis, des courses de F1 des mers, etc…

Mais l’été approchant à grands pas, il va y avoir de moins en moins de choix : il va falloir attendre septembre prochain !

 

A très bientôt pour la suite de la « page sport », avec ma pratique personnelle (si ça vous intéresse…) !

Partager cet article

29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 17:47

Bonjour à tous !

 

Voilà, j’ai décidé de vous écrire un petit mot en ce 29 février, car je n’aurai plus l’occasion de le faire avant (au moins) 4 ans. Ce jour n’est qu’en fait qu’une grosse arnaque pour toutes les personnes comme moi qui ne sont pas payés à l’heure : eh oui, il faut bosser un jour de plus dans le mois, mais sans voir son salaire augmenter ! Heureusement qu’ici au Qatar on n’a pas en plus à travailler un jour dans l’année pour les « vieux »…

 

Bon, trêve de plaisanterie, je vais vous raconter comment se passe les week-ends pour moi au Qatar, car je ne suis pas parti jusque là-bas uniquement pour le boulot, il faut bien en profiter pour découvrir ce qu’il se passe dans ce pays. En attendant de voir un peu ce qu’il se passe autour, car des projets de voyages commencent à fleurir dans mon esprit (pour les rêveurs, les Maldives et la Malaisie à priori…).

 

Tout d’abord, le premier week-end après mon arrivée, il y a eu un « Ferrari show » dans les rues de Doha. En gros, une Formule 1 devait faire une démonstration sur la Corniche, la grande rue en bord de mer la ville. Donc par curiosité de voir un tel véhicule en action, nous sommes partis à plusieurs pour y assister, sous un grand ciel bleu (il faut dire qu’on voit en moyenne 1 nuage tous les 10 jours, donc pas de problème au niveau de la météo !). En préambule, l’ensemble des résidents du pays qui possèdent une Ferrari pouvaient s’offrir quelques tours de pistes, histoire de se la péter un peu (et Dieu sait qu’ils aiment ça ici). Il n’y a que 1,5 millions d’habitants au Qatar, mais quand même une trentaine de Ferrari ont défilé, dont 6 Enzo sur les quelques 500 existantes dans le monde… Puis clou du spectacle, la formule 1 nous a fait vrombir les oreilles avec une dizaine de tours, et il faut reconnaître que c’est sacrément impressionnant rien qu’au bruit. Vous avez droit un peu plus bas à une belle photo du bolide (merci Simon pour le copyright !). En résumé, un bon show comme seuls les pays du Golfe peuvent nous l’offrir !

 

 

DSC00181

Formule 1 Ferrari en vrai, et en plus elle passe au feu vert (promis, j'arrête les blagues foireuses)

 

Les week-ends suivants, nous avons décidé avec un VIE de chez Total (le fameux Simon… Il tient un blog aussi d'ailleurs: http://laventureqatarienne.blogspot.com/) de sortir de Doha pour visiter les alentours. Nous avons commencé par le Sud-Ouest, vers l’Arabie Saoudite, mais en une heure à peine nous découvrions la mer de m’autre côté du pays : 40km de largeur, c’est vrai que c’est pas énorme… En tout cas, nous avons pu voir ce qu’est qu’un désert plat, mélange de sable et de cailloux (cf. article précédent), et d’où ne ressort que ce très original panneau destiné à la circulation !


 

IMGP0090

Attention au dromadaire (et non au chameau), vu que c'est tout plat, on le voit pas du tout arriver!

 

Il faut quand même se méfier, la collision avec un dromadaire coûte très cher, puisqu’il faut le rembourser intégralement à son propriétaire !

Une autre fois, nous sommes partis plein Nord vers la ville d’Al Khor à 35km de Doha, où j’ai pu déguster une assiette de crabes ressemblant énormément aux étrilles du Bassin d’Arcachon, avec un goût similaire. N’ayant pas grand-chose à voir là-bas, nous sommes rapidement rentrés à Doha. A charge  de partir plus au Nord la prochaine fois, il paraît qu’il y a de magnifiques spots de plongée.

 

Il y a 10 jours, on a tenté l’aventure au Sud avec Kévin un autre VIE total. C’est dans cette zone qu’émergent les premières vraies dunes de sable du désert, et nous avions envie de découvrir ça. Et il faut reconnaître que c’est sympa de voir tous ces gros tas de sable collé au bord de mer, ça permet de voir de beaux paysages et de prendre de bonnes photos. Tombés sous le charme, nous avons décidé de louer des quads pour nous balader dans les dunes. Et ça valait le coup, car on a passé un super moment ! A part pour franchir la première montée, ce qui nous a pris un bon quart d’heure ( !), le reste fut un grand sentiment de liberté à nous retrouver seuls au milieu du désert, avec de temps en temps une tente de bédouin pour améliorer le paysage. A vous-même d’en juger avec les photos que je vous mets. En tout cas, ça sera quelque chose à reproduire très rapidement, sur une journée entière voire un week-end complet.

 

 

IMGP0195

Dune, mer, dromadaires et bédouins: tout en un

 

En attendant d’avoir d’autres aventures à vous raconter, je compte profiter du prochain week-end (dès demain soir pour moi) pour clore un quart de siècle et pour en entamer un nouveau : eh oui, samedi c’est le 3 mars et pour ceux qui l’ont oublié (pas bien !) c’est le jour de mes 25 ans. Je compte fêter ça avec un peu de champagne, pour contredire ceux qui me prédisait une totale abstinence d’alcool pendant mes 2 ans au Qatar !

 

A bientôt !

 

 

IMGP0202

Oui, je suis toujours en vie, même si je ne tiens plus debout à priori

Partager cet article

Présentation

  • : Mon expérience de la vie au Qatar
  • Mon expérience de la vie au Qatar
  • : Etant en VIE pour 2 ans au Qatar, vous aurez tout plein d'informations sur la vie là-bas
  • Contact

Recherche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog